Au secours, je stresse !

« Je stresse ». Derrière cette expression se cache une multitude de situations, de ressentis. Le stress est un phénomène impalpable, qui touche une majorité de personnes. Difficultés à l’oral, manque de confiance en soi, anxiété, déprime, douleurs physiques et ruminations mentales font partie des effets négatifs du stress. D’où cela vient-il ? Pourquoi certaines personnes semblent plus touchées que d’autres ? Petit tour d’horizon dans les rouages de notre corps…

Le stress, un phénomène naturel

Le stress est avant tout un mécanisme naturel de notre corps, qui est là pour nous rendre service. Il est lié à notre instinct de survie, et inscrit dans notre ADN depuis des millions d’années. A l’origine, le stress est conçu pour nous aider à réagir dans une situation dangereuse. Comme tous les organismes vivants, les humains ont un objectif essentiel : rester en vie ! Alors face à un danger, notre corps réagit pour nous sauver la peau…

Lutter, fuir, ou tenter de passer inaperçu…

Imaginez un instant… Vous êtes chasseur-cueilleur, il y a fort longtemps. Vous ramassez des baies, des plantes pour la soupe du jour, en compagnie de votre tribu. Soudain, un ours des cavernes surgit de nulle part. Alerte. Votre corps perçoit le danger et n’a qu’une idée en tête : échapper au danger. Que se passe-t-il dans votre corps ?

Votre cerveau active son système nerveux sympathique… Une avalanche d’hormones se met en branle, parmi lesquelles l’adrénaline et le cortisol, les hormones dites « du stress ». Elles ont pour effet d’accélérer votre rythme cardiaque et respiratoire pour donner du carburant à vos muscles (afflux de sang et d’oxygène). Pourquoi ? Pour vous préparer soit à lutter, soit à fuir à toute jambes ! Une autre façon d’éviter le danger est de passer inaperçu… Il arrive donc que le corps décide de se rendre « invisible », dans l’espoir que le prédateur passe à côté de nous sans nous voir. Le corps se met alors en état de sidération, souffle court, et rigidité musculaire pour ne pas bouger d’un pouce…

Une fois le danger écarté, le corps revient en mode « calme », le système nerveux parasympathique (celui du bien-être) se remet en action et vous revenez à un état de calme… après la tempête.

Le stress au 21e siècle

Aujourd’hui, après des années d’évolution, notre instinct de survie et le fonctionnement de notre cerveau à ce sujet reste identique… Sauf que nous avons développé nos capacités émotionnelles et celles de notre pensée (fonctions cognitives), qui viennent parfois accentuer et amplifier le stress. En effet, pour une partie de notre cerveau, des situations quotidiennes sont perçues comme un réel danger. Notre cerveau ne distingue pas toujours un ours de cavernes prêt à nous dévorer, avec un exposé à faire en réunion devant notre équipe… Ou un collègue qui nous agace parce qu’il ne nous a toujours pas renvoyé ce fichu dossier qu’il devait nous remettre il y a trois jours. Ou les enfants qui ne s’habillent pas assez vite le matin et qui vont nous mettre en retard. Etc etc…

Les effets du stress

Bref, notre corps subit des « alertes » parfois un peu trop fortes, comme si nous risquions notre vie, au sens premier du terme. Chez certaines personnes, le stress devient chronique, sans même s’en rendre compte. Quels sont les symptômes d’un état de stress chronique ?

  • Un état d’anxiété quasi permanent
  • Une hyperactivité
  • Un manque de confiance
  • Des problèmes digestifs
  • Un sommeil perturbé, de la fatigue
  • Une irritabilité émotionnelle, pleurs, colères
  • De la difficulté à communiquer sereinement
  • Des douleurs chroniques
  • Parfois, de la dépression ou un burn-out

Techniques pour apaiser son système nerveux

Tous ces désagréments sont en quelque sorte un « déréglage » de notre système nerveux, qui réagit de façon disproportionné. Pour des raisons multiples (génétique, parcours de vie…), nous ne sommes pas tous égaux face au stress. Mais il existe des méthodes simples et accessibles pour apprendre à notre corps à cultiver le calme et à se ressourcer.

  • La sophrologie permet de réactiver les fonctions naturelles du corps propices au bien-être. Respiration, mouvements doux, visualisation, modifient nos ondes cérébrales, et permettent de diffuser la détente au niveau physique, émotionnel et mental.
  • La Communication non violente, que j’utilise pour prendre du recul face à certaines situations « orageuses ».
  • La PNL, qui invite à porter un regard différent sur le monde, en permettant une meilleure connaissance de soi.

Cadeau… Le souffle pour apaiser son monde intérieur…