Les soins dits « énergétiques » agissent sur les parties « invisibles » de notre être, qui sont en lien intime avec notre vie matérielle, concrète. Depuis la nuit des temps, les humains pratiquent et reçoivent des soins qui visent à libérer l’énergie et à remettre de la fluidité. Magnétiseurs, chamanes, guérisseurs, les mots sont multiples pour désigner cette catégorie de personnes qui « sentent » les blocages et contribuent à les dissoudre.

Mon cheminement de thérapeute

Pour ma part, j’ai développé cette faculté depuis ma tendre enfance, sans vraiment savoir comment. Toujours très liée à la forêt, à la montagne qui semblaient me donner une forme de connexion à je ne sais quoi de plus grand que moi, je proposais spontanément des soins à mes amies. Puis en grandissant, j’ai mis tout ça de côté, par peur d’être considérée comme quelqu’un d’excentrique, ou de totalement à côté de la plaque. Sauf que… notre vraie nature ne supporte pas d’être mise en cage. Elle tape et tambourine pour se faire entendre et re-co-naître.

C’est ainsi que j’ai renoué avec les disciplines énergétiques et spirituelles, « en cachette ». Formation en Reiki, en kinésiologie, puis en soins chamaniques, que je ne partageais qu’avec quelques rares proches. Mais visiblement, il en fallait plus à mon âme. Je ne pouvais plus garder ça pour moi, je ne pouvais plus construire une vie en apparence « normale » et cacher ce qui pulsait au fond de moi. Alors j’ai beaucoup lutté, mais la vie est plus forte que tout. Elle m’a poussée à révéler ma nature de femme guérisseuse, grâce à un long et passionnant travail sur moi…

Mon approche

Bien que formée à des techniques de soin (Reiki, kinésiologie), je ne suis pas un protocole défini. Le chamanisme m’a permis de m’autoriser à faire confiance au processus de guérison en cours, dont je ne suis qu’un intermédiaire. Ce n’est pas mon énergie qui soigne, mais une énergie bien plus vaste qui semble circuler à travers moi, mon esprit, mes mains, les vibrations du tambour. Selon les traditions, cette énergie peut être celle de guides, d’animaux de pouvoir, du Cosmos, du Divin, de l’eau, du feu, de la terre, de l’air, du Reiki… Peu importe au final, c’est l’expérience qui prime, c’est le corps et l’âme de chacun qui sait mieux que tout ce que l’on peut lire, théoriser, intellectualiser.

Pourquoi avoir recours à des soins chamaniques ?

Souvent, les personnes qui ont recours aux soins chamaniques ont une problématique récurrente, dont elles n’arrivent pas à se défaire. « J’ai tout essayé », me dit-on fréquemment. Problématiques de santé chronique (et n’ayant pas trouvé d’origine et/ou de traitement efficient du point de vue médical stricto-sensu), dépression, manque de confiance, sensation d’être en prise avec un mal-être profond et indéfinissable…. Les raisons sont multiples et variées, mais ont souvent comme origine un puissant appel de l’âme.

La démarche chamanique est alors une clé pour explorer une autre facette des choses, et venir en complément d’autres approches (à commencer par la médecine occidentale). Je précise que mon approche ne rejette en rien la science, la technique, les innovations de la médecine ‘chimique », bien au contraire. Il faut remercier et prendre tout ce qui est à notre disposition pour favoriser notre santé et notre bien-être !

Au plaisir de vous accompagner….

Voir aussi mon cycle de pratique chamanique, pour ceux et celles qui souhaitent s’engager sur un chemin de développement personnel et spirituel.